Notre charte

         ADHÉRER               VOIR NOTRE DÉPLIANT         

                   Charte de l'ASVI          

Association suisse vigilance islam

Pour la défense des acquis démocratiques

L’ASVI réunit des personnes préoccupées par l’islamisation de la Suisse et de l’Europe. Apolitique et neutre sous l’angle confessionnel, elle défend les valeurs d’une société pluraliste et démocratique. Elle considère que l’expansion de l’islam constitue la menace la plus grave qui pèse aujourd’hui sur la démocratie et la liberté dans notre pays.

Nous rejetons comme trompeuse l’idée d’un cloisonnement étanche entre islam et islamisme. Tous deux se réfèrent au Coran et aux hadiths, lesquels véhiculent une idéologie politico-religieuse totalitaire qui n’admet pas l’égalité des êtres humains ni leur droit à l’autonomie.

L’islam poursuit son expansion mondiale par la force et l’intimidation. Les pays musulmans n’autorisent pas la liberté religieuse. Leurs minorités confessionnelles ne peuvent pratiquer leur religion que dans des conditions humiliantes impliquant une infériorisation de droit ou de fait.

La Suisse et de nombreux autres pays d’Europe, du fait de leur tradition judéo-chrétienne de tolérance et de respect des minorités, se sont laissé déborder par de nombreuses revendications islamiques incompatibles avec leurs principes démocratiques. Pourtant, l’article 30 de la Déclaration universelle des droits de l’homme rappelle qu’« aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour (…) un groupement (…) un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.»

L’ASVI entend favoriser la libre expression sur l’islam. Elle est d’avis qu’il doit être possible de critiquer l’islam et ses textes fondateurs, au même titre que toute autre doctrine ou religion, sans subir de censure ou encourir de poursuites pénales.

Dans leur grande majorité, nos élites politiques, médiatiques et culturelles refusent de reconnaître le caractère liberticide de l’islam et ne font rien pour stopper son développement. Leur trop grande tolérance vis-à-vis d’un système de pensée intolérant et hégémonique est une lâcheté dont nous subissons déjà les conséquences.

Nous sommes convaincus qu’une religion qui prétend régir tous les domaines de la vie de ses fidèles, exige d’eux une totale soumission, donne à ses leaders un pouvoir excessif sur les consciences et les comportements, utilise la peur pour régner, et ne respecte pas l’égalité entre les sexes ni entre les religions, ne peut former des adultes responsables et tolérants.

Par conséquent, nous estimons que l’islam représente un grand danger pour notre pays et notre civilisation.

Nos valeurs

L’ASVI défend la démocratie dont font partie intégrante:

  • la liberté individuelle, le libre-arbitre, l’autonomie, l’indépendance,
  • la responsabilité individuelle en termes d’actions et de décisions,
  • l’égalité entre tous les citoyens, et particulièrement l’égalité entre hommes et femmes,
  • les droits de l’homme définis par la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, les droits des enfants selon la Déclaration universelle des droits de l’enfant de 1959,
  • la liberté d’expression et le pluralisme critique,
  • le refus de toute forme de violence, le rejet du racisme et de la xénophobie,
  • la liberté de conscience et de culte, la liberté religieuse dans l’espace privé, l’individualisation de la religion,
  • la protection de l’espace public contre les tentatives de pénétration de l’islam, la primauté de la loi sur la religion, le refus d’adapter nos lois en fonction de demandes de communautés religieuses, le refus de la charia.

Objectifs et moyens

L’ASVI a pour objectif de participer au débat public sur l’islam par :

1. l’information sur 

- la réalité de l’islamisation de notre pays, 

- les dangers pour la démocratie qu’entraîne une telle évolution,

- les démissions et abandons de nos élites face à l’islamisation,

2. des procédures judiciaires,

3. des pétitions, initiatives, référendums, manifestations, et l’appui à des actions qui rejoignent ses objectifs en Suisse et à l’étranger.