Accueil

         ADHÉRER               VOIR NOTRE DÉPLIANT         

Lettre ouverte aux musulmans humanistes

À vous, musulmans de nationalité suisse, qui avez choisi de vivre dans ce pays parce que vous appréciez entre autres sa liberté de croyance et d’expression, à vous qui avez peut-être choisi ce pays justement parce qu’il n’est pas musulman, nous avons envie de dire ceci: si vous êtes vraiment modérés, libéraux, humanistes, si vous n’avez pas pour objectif l’expansion de l’islam, c’est le moment de vous engager pour les valeurs de ce pays.

Vous connaissez la signification du niqab. Vous savez que dans la conception du monde véhiculée par ce vêtement, la femme est essentiellement un objet de désir qu’il faut contrôler; son humanité, ses aspirations, son esprit n’ont aucune importance. Vous savez que les femmes qui dissimulent ainsi leur visage sont autant de pions avancés par les salafistes.

Interdire le niqab, ce n’est pas vous attaquer. C’est affirmer l’une des valeurs fondamentales de votre pays d’adoption, l’égalité entre hommes et femmes. C’est faire barrage, quand il en est encore temps, à ceux qui utilisent l’islam comme un moyen de vous contrôler, qui veulent vous empêcher de vous intégrer, qui vous considèrent comme automatiquement et éternellement différents des autres citoyens suisses.

Nous savons que les fondamentalistes cherchent à vous intimider et à vous culpabiliser.

N’ayez pas peur. La Suisse peut résister à l’offensive islamiste. Mais elle a besoin de vous. Aujourd’hui, c’est le moment de choisir votre camp.  Chercher des justifications à cet habit discriminant, c’est faire le jeu des intégristes. Signer l’initiative qui demande son interdiction, c’est se mettre du côté des humanistes, des modérés. C’est défendre la Suisse et ses valeurs, c’est l’aider à rester un pays pacifique où il fait bon vivre.

Action accomplie

Berne: premier round réussi contre la burqa

Le 15 septembre était jour de fête pour les défenseurs de la dignité des femmes. Le comité d’initiative et des militants qui ont récolté de nombreuses signatures ont remis à la chancellerie fédérale les cartons contenant 106'000 signatures validées. Quelque 20% ont été écartées, principalement des doubles signatures.

La Suisse romande n’a pas brillé avec 10 000 paraphes, mais elle a participé, comme la Suisse en général, au rush impressionnant des dix derniers jours. L'ASVI en a fourni 3300, récoltés dans une vingtaine de villes romandes. 

Prochaine étape de l’interdiction de dissimulation du visage: la campagne de votation. Ce sera selon toutes probabilités pour 2019.

Photos ci-dessous

Action en cours

Signez la pétition "pour des colloques critiques envers l'islam et ses activistes"!

Unterschreiben Sie die Petition "für kritische Veranstaltungen gegenüber dem Islam und seinen Aktivisten"!

Firmare la petizione "per dei colloqui critici verso l'islam ei suoi attivisti"!

L’Association suisse vigilance islam (ASVI) et les signataires de cette pétition réclament au Centre suisse islam et société (CSIS) et à la Commission fédérale contre le racisme (CFR) d’organiser des colloques et séminaires qui traitent de leurs préoccupations et pas seulement des plaintes et préoccupations des pratiquants musulmans.

(...)

Au vu de ce qui précède, nous demandons instamment aux destinataires de cette pétition qu’ils organisent des journées de débats sur, par exemple, l’un ou l’autre des thèmes suivants:

1.     Pourquoi les pratiques revendiquées par les prosélytes musulmans posent-elles problème à de nombreux citoyens de Suisse non-musulmans?
2.     Quels défis rencontrent les services publics (écoles, hôpitaux, administration) et les entreprises face aux revendications musulmanes ? 
3.     Contenus de Coran et des hadiths: comment les imams abordent-ils le statut des femmes, la condamnation des autres religions, l’esclavage, l’apostasie, les châtiments corporels ?

 Pour signer, c'est ICI.

Merci de ne signer que si vous résidez en Suisse.

photos

remise 1 remise 2  remise 3  remise 4

vidéo: livre "le radicalisme dans les mosquées suisses"

Islamisation, djihad culturel et concessions sans fin

Fribourg, Bâle , Berne, Lucerne, Genève... école, hôpital, piscine, cimetière, prison... Pourquoi et comment les fondamentalistes influencent-ils les institutions suisses? Quelle est la différence entre djihad culturel et islamisation?

Mireille Vallette interviewée sur son dernier livre paru aux éditions Xénia (avril 2017) - disponible chez Payot, Fnac (Suisse et France), Amazon et dans toutes les librairies.

 MV Video